LES 7 ROSES DE TÔKYÔ

de Inoue Hisashi

15 mai 2014 - 0 commentaires

LES 7 ROSES DE TÔKYÔ (couverture)

Pendant un an, d’avril 1945 à avril 1946, un ancien fabricant d’éventails raconte par le menu son quotidien dans son cher journal. A travers ses petites confidences, on découvre en même temps que lui la fin d’un mode de vie et sa renaissance.

Shinsuke Yamanaka tente tant bien que mal de joindre les deux bouts. Au chômage, guerre oblige, notre quinquagénaire s’évertue à gagner sa pitance. En stock et jalousement gardées, deux années de fabrication d’éventails, une monnaie d’échange comme une autre, pour obtenir le strict nécessaire. Comme nombre de ses compatriotes, Shinsuke est dans la débine et s’essaie à différents métiers; artisan, triporteur, copiste. Ses facultés à rebondir l’amènent à participer au grand chambardement que son pays subit sous la domination américaine.

Les Yamanaka vivent à Nezu, un quartier de la proche banlieue de Tôkyô. Peu touché par les bombardements ennemis, des hordes de réfugiés y affluent. Son calme illusoire n’en cache pas moins l’existence miséreuse de ses habitants: pénurie, rationnements, débrouillardise, marché noir, tracasseries administratives, raids aériens des B-29, sirènes d’alerte, réunions des habitants pour les exercices de défense passive, surveillance accrue sur les déplacements de chacun, dénonciations anonymes… Shinsuke comme le reste du pays ne se doute à aucun moment que l’issue de la guerre approche. La débâcle et la reddition de leur ancien allier allemand suscite leur mépris et exacerbe leur sentiment patriotique. A aucun moment journaux et radio ne divulguent la véritable situation du pays et peu osent exprimer à haute voix le fond de leur pensée. Les spéculations sur l’issue du conflit vont bon train, chacun prêchant pour l’inéluctable victoire du Japon sur ces chiens d’Anglo-Américains. Tel est leur quotidien pour les Yamanaka, leurs voisins, amis, familles, et pourtant la vie continue. Un mariage en préparation, honorer ses morts, accomplir son devoir de citoyen modèle, se démerder pour ne pas mourir de faim et pour Shinsuke, vider son sac dans son journal, un trésor compromettant si l’on venait à mettre la main dessus.

Shinsuke n’a rien de l’idiot nationaliste, c’est un patriote qui regarde son monde avec un œil goguenard. C’est un homme charmant, affable, toujours prêt à aider son prochain, une attitude qui le mettra dans une position périlleuse. Si deux bombes nucléaires exaucent son vœu de paix, rien ne laissait présager qu’il aurait à livrer deux autres batailles: combattre par tous les moyens la romanisation de sa langue et accepter le changement brutal des mentalités. Mais les 7 roses de Tôkyô dont il découvrira avec effarement la véritable identité et leur combat l’y aideront, toujours à l’insu de son plein gré.

Shinsuke est un personnage sympathique, honnête, optimiste mais un brin fatigant. C’est le problème parfois avec le roman-fleuve, on s’essouffle, on écrase un bâillement et on veut juste en finir. Au vu des nombreuses coquilles, le re-lecteur a dû s’endormir en cours de route. Un récit long voire étiré profondément anti-militariste dans lequel l’auteur défend le droit aux vaincus de garder ce qui les caractérisent: leur langue, leur culture, leur histoire, l’essence d’un peuple en quelque sorte.

Quoique facile à lire et parfois même agréable avec quelques surprises quant aux prises de positions du personnage principal, j’ai trouvé l’ensemble un tantinet emmerdant. Après c’est peut-être moi… J’ai quand même eu envie de lui arracher la tête avec un couteau rouillé bien des fois, juste comma ça, pour avoir un truc à faire. Une lecture laborieuse… et puis ces coquilles qui ne parviennent pas à vous distraire. Pour une fois, je conseille l’emprunt. A vous de voir.

 

Tagged , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Partagez cette critique

Ou suis-je ?

Vous êtes sur la critique LES 7 ROSES DE TÔKYÔ sur Immobile Trips.

meta

Achetez

Achetez ce livre sur amazon et soutenez l'équipe immobiletrips.com