LETTRES A SA FILLE

de Calamity Jane

27 avril 2011 - 0 commentaires

LETTRES A SA FILLE (couverture)

Témoin privilégié d’un monde révolu, Calamity Jane nous dresse un tableau de ce far west proche de ces westerns que j’ai dévorés enfant.

Tour à tour, infirmière, convoyeuse, hotesse de saloon, joueuse de poker, elle nous décrit un « pays » dangeureux, crade, incivile, où la loi et l’ordre ne régnent pas. Lire la suite…

LES VACHES ROUGES OU UN DERNIER AMOUR

de Dorothéa Razumovsky

26 avril 2011 - 0 commentaires

LES VACHES ROUGES OU UN DERNIER AMOUR (couverture)

Décidée à échapper à l’emprise de sa belle-fille, une récente veuve de 80 ans se réfugie dans une résidence grand luxe pour personnes âgées avec sa chienne et un ordinateur portable qu’elle vole. On suit son quotidien. Entre les rendez-vous avec la coiffeuse, la visite des médecins, ses sempiternels goûtés avec ces congénères qu’elle fuit, ses monologues avec feu son époux, ses difficultés en informatique. Lire la suite…

LE LIVRE SANS NOM

de Anonyme

21 avril 2011 - 3 commentaires

LE LIVRE SANS NOM (couverture)

N’en déplaise à ses nombreux fans, c’est nullissime du début à la fin. Rien à dire sur l’énorme travail de marketing: livre sobre, critiques et références cinématographiques alléchantes en quatrième de couverture, mais payer 21 euros pour se faire autant chier pendant 460 pages – NON! Il ne suffit pas de connaître son alphabet pour écrire un livre, encore faut-il avoir un embryon d’idée, la nourrir et pouvoir la mener jusqu’au bout. Lire la suite…

LA NOSTALGIE DE DIEU & LE COMPLEXE DE DIEU

de Marc Dubuisson

19 avril 2011 - 0 commentaires

LA NOSTALGIE DE DIEU & LE COMPLEXE DE DIEU (couverture)

Après avoir sauvé un candidat au suicide (plus de travail, plus de femme, plus de sexe, il n’en faut pas plus pour tenter le grand plongeon!), voilà Dieu qui atterrit sur le divan d’un psychanalyste. Lire la suite…

AMOUR DANS UNE PETITE VILLE

de Wang Anyi

14 avril 2011 - 3 commentaires

AMOUR DANS UNE PETITE VILLE (couverture)

La Chine pendant la Révolution culturelle, nous suivons la vie et les contraintes d’une troupe de danseurs d’ une petite ville. Nous partageons pendant une décennie les tourments d’un couple de danseurs que la difformité rapproche. Entrés dés le plus jeune âge dans cette compagnie afin de gagner leur vie et endurant un entrainement pénible et poussé, les voilà, lors d’une inspection mis à l’écart à cause de leur physique disgracieux. Lire la suite…

  • Partagez ce blog

Ou suis-je ?

Vous êtes sur la page d'archives pour le mois de avril, 2011 sur Immobile Trips.