LAME DE FOND

de Linda Lê

22 novembre 2012 - 0 commentaires

LAME DE FOND (couverture)

Une simple lettre ébranle l’équilibre fragile d’une famille en mal de cohésion provoquant des dégâts conséquents. Quatre personnes confient leurs pensées les plus intimes, tentent chacune à leur manière de trouver une explication rationnelle à un banal accident de la route qui a coûté la vie à l’un d’entre eux. Pendant 24 heures, elles se livreront à un examen de conscience sans précédent.

Lou et Van forment un couple que plus rien ne surprend. Après 20 ans de vie commune, l’usure, le sentiment d’inachevé, l’incompréhension mutuelle, le renoncement au bonheur, l’acceptation d’une médiocre existence tranquille auront raison de la bonne volonté de ces quatre solitaires évoluant dans leur propre monde. Regret, rancœur, rancune, abandon, petites trahisons, secrets, tel est leur univers toxique. Elle est directrice d’école, lui un correcteur qui n’accorde plus d’intérêt à son travail et à l’amour des beaux mots. Laure, leur ado aux allures gothiques, est l’unique raison pour laquelle ils restent ensemble. Ulma, celle par qui le scandale arrive, beauté fatale à la dérive, partage le même secret que Van.

Entre drame psychologique et fait divers glauque, les protagonistes dévoilent leurs meurtrissures. L’abandon du père ou son effacement face à des mères irascibles dont la méchanceté, la bêtise, l’irresponsabilité imprimeront à jamais la chair de leurs enfants. Des promesses non tenues à cause de la folle course d’un monde noyé dans une guerre fratricide, idéologique, annihilant tous les espoirs. Des adultes peinant à maîtriser leur caractère, l’ambigüité de leurs origines, leur déficience affective. Pendant que certains occultent la  part sombre en eux, d’autres affrontent leurs déviances. Des êtres blessés/blasés par la vie, démunis face à l’imprévu.

C’est un psychodrame. L’ambiance est lourde. La langue quoique jolie offre quelques passages un peu pompeux ou surprenants lorsque les yeux tombent sur des mots inusités. L’ensemble est concis, cohérent, sans surprise. Agréable à lire mais pas marquant. Un fait divers bien raconté.

 

 

 

 

 

 

 

 

pesante que seul l’amour de l’auteure pour la langue française,  parvient à alléger une atmosphère surchargée, en y truffant ici et là quelques jolis mots inusités.

 

Tagged , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Partagez cette critique

Ou suis-je ?

Vous êtes sur la critique LAME DE FOND sur Immobile Trips.

meta

Achetez

Achetez ce livre sur amazon et soutenez l'équipe immobiletrips.com