LA BREVE ET MERVEILLEUSE VIE D’OSCAR WAO

de Junot Diaz

12 avril 2013 - 1 commentaire

LA BREVE ET MERVEILLEUSE VIE D’OSCAR WAO (couverture)

Dans une langue exubérante, savant patchwork luxuriant qui en emprunte tous les niveaux en s’affranchissant de tout académisme , Junot Diaz couvre 60 ans d’histoire dominicaine à travers une saga familiale. Des années 30 sous la présidence de Trujillo a.k.a El Jefe, le Voleur de Bétail Raté et Face de Gland, leur Sauron, leur Arawn, leur Darkseid, un personnage si étrange, si pervers, si épouvantable que même un auteur de SF n’aurait été foutu de l’inventer aux années 90 dans le New Jersey, un saut du Tiers au Premier monde, de quasiment pas de télé  ni d’électricité à un max des deux. Avec pour colonne vertébrale, le fukù, une malédiction ou fatalité, un démon précipité dans la Création par une porte cauchemardesque entrouverte sur les Antilles. Lire la suite…

LE SERMON SUR LA CHUTE DE ROME

de Jérôme Ferrari

12 décembre 2012 - 1 commentaire

LE SERMON SUR LA CHUTE DE ROME (couverture)

Depuis quand crois-tu que les hommes ont le pouvoir de bâtir des choses éternelles? L’homme bâtit sur du sable. Si tu veux étreindre ce qu’il a bâti, tu n’étreins que du vent. Tes mains sont vides, et ton cœur affligé. Et si tu aimes le monde, tu périras avec lui. (p198). 

Pour la première fois depuis longtemps, il pensa à Leibniz  et se réjouit de la place qui était maintenant la sienne dans le meilleur des mondes possibles et il eut presque envie de s’incliner devant la bonté de Dieu, le Seigneur des mondes ,qui met chaque créature à sa place. Mais Dieu ne méritait aucune louange car Matthieu et Libero étaient les seuls démiurges de ce petit monde. Le démiurge n’est pas le Dieu créateur. Il ne sait même pas qu’il construit un monde, il fait une œuvre d’homme, pierre après pierre, et bientôt sa création lui échappe et le dépasse et s’il ne la détruit pas, c’est elle qui le détruit. (p99) Lire la suite…

LAME DE FOND

de Linda Lê

22 novembre 2012 - 0 commentaires

LAME DE FOND (couverture)

Une simple lettre ébranle l’équilibre fragile d’une famille en mal de cohésion provoquant des dégâts conséquents. Quatre personnes confient leurs pensées les plus intimes, tentent chacune à leur manière de trouver une explication rationnelle à un banal accident de la route qui a coûté la vie à l’un d’entre eux. Pendant 24 heures, elles se livreront à un examen de conscience sans précédent. Lire la suite…

COURS PAPA, COURS!

de Kim Ae-ran

31 octobre 2012 - 3 commentaires

COURS PAPA, COURS! (couverture)

Aujourd’hui encore, je pense que l’être le plus mauvais au monde est plus souvent pathétique que méchant. Peut-être est-ce cette pensée qui permet aux héros de ces cinq micro-fictions de se construire un monde plus séduisant que la réalité environnante. Il faut absolument découvrir cette auteure coréenne et Decrescenzo éditeurs, toute jeune maison qui se consacre à la littérature venant du Pays du Matin calme et surtout sur la nouvelle génération d’écrivains. Lire la suite…

DES CAILLOUX DANS LE VENTRE

de Jon Bauer

18 septembre 2012 - 0 commentaires

DES CAILLOUX DANS LE VENTRE (couverture)

Prix du premier roman décerné par les libraires indépendants australiens, Des cailloux dans le ventre traite de la part d’enfance, la mauvaise part, que l’on trimbale sa vie durant au point que cette référence négative, du moins la manière dont on l’a analysé, ingurgité, recraché, est l’unique point d’ancrage auquel on se rapporte. Si comme le personnage principal, la haine, le ressentiment, la jalousie sont le moteur d’une vie, car c’est la seule chose de tangible à laquelle se raccrocher, toutes les décisions seront gouvernées par une vision biaisée. Servie par une écriture épurée, fluide, sans jamais tomber dans le pathos dégoulinant de bons sentiments, Jon Bauer présente un personnage déplaisant à deux moments de sa vie; à 8 ans et à 28 ans. Lire la suite…

  • Partagez ce blog

Ou suis-je ?

Vous regardez la liste des fiches marquées drame psychologique sur Immobile Trips.