CHRONICLES OF WORMWOOD (v.o)

de Garth Ennis - Jacen Burrows

13 décembre 2012 - 0 commentaires

CHRONICLES OF WORMWOOD (v.o) (couverture)

Garth Ennis est la raison pour laquelle j’ai publié peu de billets ce mois-ci. Tout est de la faute de ce diabolique enchanteur! Honte à lui, à sa faconde, son imagination, son humour décapant. Je suis plongée dans toutes les œuvres  que j’ai du Monsieur. Impossible d’expliquer cette addiction inattendue sauf en admettant une bonne fois pour toute que l’excellence provoque de dangereux effets secondaires.

Restons simples : Monsieur Ennis, pour ceux qui connaissent le savent déjà, pour les autres, c’est un putain de génie. Et cette mini-série 3 volumes, clairement anticléricale, n’est qu’un amuse-gueule comparé à PREACHER et THE BOYS mais ça ne se refuse pas! Que nenni. La nerd/geek assumée et cataloguée en tant que tel se réjouit  sans honte de cette lecture et manifestera sa joie tout au long du billet. Lire la suite…

LA VERITE SUR L’AFFAIRE HARRY QUEBERT

de Joël Dicker

21 novembre 2012 - 0 commentaires

LA VERITE SUR L’AFFAIRE HARRY QUEBERT (couverture)

Voici un bon gros pavé écrit dans les règles de l’art dont le but est de distraire. J’avoue m’y être laissée prendre et y avoir pris plaisir. Comme tout alchimiste qui se respecte, l’auteur a savamment dosé ses ingrédients: un peu de polar, une petit incursion dans le monde impitoyable de l’édition, le récit d’une amitié mise à mal par les évènements, une réflexion sur les médias, la justice… C’est un bon livre, drôle, récréatif , prenant, honnête. J’écris qu’il est bon pas qu’il bouleversera l’histoire de la littérature au point de finir au panthéon des grands classiques! Une bonne comédie de série B, c’est déjà pas si mal. Lire la suite…

CERTAINES N’AVAIENT JAMAIS VU LA MER

de Julie Otsuka

30 octobre 2012 - 3 commentaires

CERTAINES N’AVAIENT JAMAIS VU LA MER (couverture)

Roman concis, devoir de mémoire, Certaines n’avaient jamais vu la mer raconte l’odyssée des « picture brides » , ces centaines, ces milliers de femmes anonymes appartenant au peuple des invisibles. Un aller simple en poche, sans possibilité de retour pour ne pas jeter l’opprobre sur la famille restée au pays, elles échouent sur les côtes californiennes. Leurs illusions sur un avenir meilleur  seront à la hauteur de leur désenchantement. L’auteure dépeint leur quotidien sur une période allant de 1910 au 7/12/1941, date de l’attaque de Pearl Harbor  et de ces conséquences sur cette discrète communauté. Lire la suite…

  • Partagez ce blog

Ou suis-je ?

Vous regardez la liste des fiches marquées Etats-Unis sur Immobile Trips.