John Crow’s Devil

de Marlon James

26 janvier 2016 - 0 commentaires

John Crow’s Devil (couverture)

John Crow’s Devil ou comment monter sa petite église à soi. Lire la suite…

the BOOK of NIGHT WOMEN

de Marlon James

19 janvier 2016 - 0 commentaires

the BOOK of NIGHT WOMEN (couverture)

Son sensationnel A Brief History of Seven Killings m’a donnée envie de connaître toute l’œuvre de cet auteur jamaïcain. Au tiers de son Man Booker Prize, ses deux autres livres m’étaient livrés juste à temps. J’ai pu enchaîner sans ressentir cette affreuse sensation de manque, d’abandon, de frustration, d’angoisse à l’idée que le point final approche et qu’il faudra bien patienter jusqu’au prochain livre. Et puis j’ai ce défaut de vouloir tout découvrir d’un auteur qui juste avec des mots réussit à provoquer quelque chose qui ressemble à s’y méprendre à un orgasme. Un orgasme littéraire s’entend. Lire la suite…

LA FONCTION DU BALAI

de David Foster Wallace

7 avril 2014 - 0 commentaires

LA FONCTION DU BALAI (couverture)

Rares sont ces livres, ces auteurs qui vous bouleversent tant que vous ne parvenez pas à échapper à l’onde choc que provoque ces lectures. La fonction du balai est de ceux-là. Lire la suite…

RECITS D’UN JEUNE MEDECIN

de Mikhaïl Boulgakov

14 février 2013 - 3 commentaires

RECITS D’UN JEUNE MEDECIN (couverture)

Il existe des auteurs comme ça qui vous happent dès la première phrase. Pire, l’intuition que l’on a entre les mains quelque chose qui vous remuera l’âme et les tripes est si flagrant, – surtout quand toutes vos attentes se concrétisent au-delà de vos modestes espérances, que l’on se démène pour créer les conditions adéquates pour goûter pleinement et sans fausse honte à ce bonheur aussi fugace qu’éphémère. Lire la suite…

CHRONICLES OF WORMWOOD (v.o)

de Garth Ennis - Jacen Burrows

13 décembre 2012 - 0 commentaires

CHRONICLES OF WORMWOOD (v.o) (couverture)

Garth Ennis est la raison pour laquelle j’ai publié peu de billets ce mois-ci. Tout est de la faute de ce diabolique enchanteur! Honte à lui, à sa faconde, son imagination, son humour décapant. Je suis plongée dans toutes les œuvres  que j’ai du Monsieur. Impossible d’expliquer cette addiction inattendue sauf en admettant une bonne fois pour toute que l’excellence provoque de dangereux effets secondaires.

Restons simples : Monsieur Ennis, pour ceux qui connaissent le savent déjà, pour les autres, c’est un putain de génie. Et cette mini-série 3 volumes, clairement anticléricale, n’est qu’un amuse-gueule comparé à PREACHER et THE BOYS mais ça ne se refuse pas! Que nenni. La nerd/geek assumée et cataloguée en tant que tel se réjouit  sans honte de cette lecture et manifestera sa joie tout au long du billet. Lire la suite…

  • Partagez ce blog

Ou suis-je ?

Vous regardez la liste des fiches marquées ovni littéraire sur Immobile Trips.