HOME

de Toni Morrison

19 novembre 2012 - 4 commentaires

HOME (couverture)

 » Est-ce que vous étiez à la guerre?

– J’y étais.

-Avez-vous tué quelqu’un?

– Obligé.

– Comment vous êtes-vous senti?

– Mal. Franchement mal.

– C’est bien. Que ça vous ait fait vous sentir mal. Je suis content.

– Comment ça?

– Cela signifie que vous n’êtes pas un menteur.

– Tu es profond, Thomas, dit Frank en souriant. Quel métier tu veux faire quand tu seras grand? »

De la main gauche, Thomas tourna la poignée et ouvrit la porte.  » Homme », répondit-il, puis il sortit.   Lire la suite…

POURQUOI ETRE HEUREUX QUAND ON PEUT ETRE NORMAL?

de Jeanette Winterson

2 octobre 2012 - 1 commentaire

POURQUOI ETRE HEUREUX QUAND ON PEUT ETRE NORMAL? (couverture)

 » L’homme est un être aux vies innombrables, aux sensations innombrables, une créature complexe et multiple qui porte en elle-même d’étranges héritages de pensée et de passion et dont la chair même est infectée par les monstrueuses maladies des morts ». Oscar Wilde (Aphorismes) Lire la suite…

MONSIEUR SAPIRO

de Benny Barbash

13 septembre 2012 - 0 commentaires

MONSIEUR SAPIRO (couverture)

« Dans la clarté ou l’obscurité de notre passé, nos souvenirs se rassemblent comme des récifs de corail autour de nos îlots de souffrance, entre lesquels il n’y a qu’un vide immense, on a tellement de mal à respirer, tellement de mal à rester, c’est si difficile de partir et la mer de larmes monte à nouveau et menace d’enfoncer la digue, comme à l’époque. Il est submergé par une vague de pitié envers lui-même. Maman, ça fait tellement mal ».  » Ne s’agit-il pas de toute façon d’une histoire qui se mord la queue, dont le début et la fin sont censés se rejoindre ou se sont déjà rejoints, tout dépend du point de vue auquel on se place. » Lire la suite…

AMOUR DANS UNE VALLEE ENCHANTEE

de Wang Anyi

15 août 2012 - 0 commentaires

AMOUR DANS UNE VALLEE ENCHANTEE (couverture)

Après Amour dans une petite ville et  Amour sur une colline dénudée, celui-ci clôt le cycle des Trois Amours. Wang Anyi y aborde encore les liens unissant deux êtres, un homme et une femme. Si les deux précédents étaient de facture intimiste, ce dernier opus est complètement introverti dans le sens stricte du terme. Donc si vous n’avez aucun goût pour ce genre littéraire, si vous n’êtes pas porté(e)s sur la contemplation, si l’inaction vous enquiquine, passez votre chemin  à moins que votre curiosité ne vous titille au point de vouloir tenter l’expérience ou que vous désiriez mettre à profit tout ce temps que vous avez entre les mains pour revoir votre définition de l’ennui. Lire la suite…

JOURNAL D’UNE DEPRESSION

de Hideo Azuma

2 août 2012 - 0 commentaires

JOURNAL D’UNE DEPRESSION (couverture)

Suite et fin du JOURNAL D’UNE DISPARITION. Comme le dit l’auteur dans les deux préfaces, n’attendez aucun incident, aucune péripétie dans ce nouvel opus qu’il présente comme un journal intime qu’il tient du 7 juillet 2004 au 16 février 2005, soit 5/6 ans après sa sortie du Pavillon des alcooliques, l’hôpital psychiatrique dans lequel il a été interné. Lire la suite…

  • Partagez ce blog

Ou suis-je ?

Vous regardez la liste des fiches marquées quête existentielle sur Immobile Trips.